Site Home   Le genre et la pauvreté       Introduction to Gender and Health   The Gender Lens Tool

Violence et santé de la reproduction

La prévalence générale de la violence faite aux femmes au Canada est de 8 %. [37] Bien que la violence infligée par le conjoint puisse se produire à n’importe quel moment de la vie d’une femme, la grossesse est souvent considérée comme une période critique durant laquelle la violence peut commencer ou s’aggraver. [37] Le risque de mauvais traitements est encore plus grand si la grossesse est imprévue et non désirée. [37][38] De plus, la probabilité d’avoir déjà été victime de violence est plus grande chez les femmes demandant une interruption volontaire de grossesse que dans la population en générale (moyenne de la population). [39][40]

Examinez les énoncés suivants faits par des femmes dans le cadre d’une étude effectuée par Campbell et al auprès d’un groupe témoin. [41] Les femmes étaient des résidentes de deux refuges pour femmes victimes de violence conjugale.

Image
Pan American Health Organization
« Je n’avais pas la permission de conduire. Si je travaillais, ça devait être proche de la maison pour que je puisse m’y rendre et en revenir à pied. Je n’avais jamais d’argent. Il contrôlait tout l’argent qui entrait dans la maison. »

« Quand tu es la mère de son enfant, tu lui appartiens... un des buts de faire un enfant est de te contrôler. »

« Tu ne parviens pas toujours à prendre des décisions parce que tous tes pouvoirs décisionnels t’ont été enlevés. »

« Il m’est déjà arrivé d’avoir trois diaphragmes. S’il en trouvait un, il le jetait. C’était correct, puisque j’en avais un autre dans ma valise. »

« Il n’a voulu aucun des enfants, mais il ne voulait pas que je prenne des moyens de contraception. »

 

 

Questions à prendre en considération

1.

Comment les conjoints tentaient-ils d’exercer du contrôle sur ces femmes?

2.

Quelles répercussions ce contrôle a-t-il sur le statut socioéconomique de ces femmes et sur leur capacité de faire des choix par rapport à la reproduction?

 

_________________________________

37. Cherniack, D, Grant, L, Mason, R, Moore, B, Pellizarri, R. Intimate partner violence consensus statement. JOGC 2005;27:365-88.

38. Goodwin, MM, Gazmararian, JA, Johnson, CH, Colley Gilbert, B, Saltzman, LE et the PRAMS Working Group. Pregnancy intendedness and physical abuse around the time of pregnancy: Findings from the pregnancy risk assessment monitoring system, 1996-1997. Maternal and Child Health Journal 2000;4:85-92.

39. Leung, TW, Leung, WC, Chan, PL, Ho, PC. A comparison in the prevalence of domestic violence between patients seeking termination or pregnancy and other general gynecology patients. International Journal of Gynecology and Obstetrics 2002;77:47-54.

40. Evins, G, Chescheir, N. Prevalence of domestic violence among women seeking abortion services. Women’s Health Issues 1996;6:204-209.

41. Campbell, JC, Pugh, LC, Campbell, D, Visscher, M. The influence of abuse on pregnancy intention. Women’s Health Issues 1995;5:214-223.

All references for this section