Site Home   Le genre et la pauvreté       Introduction to Gender and Health   The Gender Lens Tool

Santé de l’enfant

Image
Health Canada website and Media Photo Gallery, Health Canada, http://www.hc-sc.gc.caReproduced with the permission of the Minister of Public Works and GovernmentServices Canada, 2006.

Il a été déterminé que la pauvreté chez les enfants est une question prioritaire qui a des répercussions sur la santé des enfants. [26] L’effet de la pauvreté sur la santé est indéniable. « Les Canadiens à faible revenu sont plus susceptibles de mourir prématurément et de souffrir de maladies que les Canadiens à revenu élevé ». [27]

Le risque de mauvais résultats liés au développement de l’enfant – santé, comportement, apprentissage et socialisation – augmente avec la diminution du revenu de la famille.[29]

 

Les enfants des familles à faible revenu ont un taux plus élevé d’accidents. Les quartiers dans lesquels ils habitent sont souvent moins sûrs et il est possible que leurs parents ne soient pas en mesure de leur payer du matériel sécuritaire. [30] Les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès chez les enfants âgés entre 6 et 12 ans [31], dont les accidents de la route, les accidents impliquant des piétons, les noyades, les empoisonnements accidentels, les brûlures, les chutes, les accidents causés par de la machinerie agricole et autres.

 

La documentation indique que les jeunes qui vivent dans la pauvreté ont un taux de grossesse à l’adolescence cinq fois supérieur à la moyenne. [32] Les circonstances socioéconomiques semblent jouer un rôle majeur dans les taux de grossesse à l’adolescence. Les jeunes mères ont un risque accru de donner naissance à des bébés ayant un poids insuffisant à la naissance [33]; ces bébés sont plus susceptibles d’être malades, d’avoir des problèmes de développement et des déficiences. [34] Les enfants pauvres sont deux fois plus susceptibles que les enfants non pauvres de naître prématurément, d’avoir un faible poids à la naissance et de mourir avant leur 30e jour. [35]

 

Un important lien est établi entre la dépression infantile et des facteurs de risque comme la pauvreté, le sans-abrisme, le stress et le démembrement de la famille. [36]

 

_________________________________

26. Réseau de santé des enfants et adolescents de l’est de l’Ontario, Environmental Scan: Summary Document of Key Issues and Priority Themes. Automne 1997.

27. Comité consultatif fédéral-provincial-territorial sur la santé de la population. Pour un avenir en santé – Deuxième rapport sur la santé de la population canadienne. 1999. p. 9.

29. Ross DP, Roberts P. Le bien-être de l’enfant et le revenu familial : un nouveau regard au débat sur la pauvreté, Conseil canadien de développement social, 1999. p. 35.

30. Hanvey, L., Avard, D., Graham, I., underwood, K., Campbell, J., Kelly, D. Institut canadien de la santé infantile. La santé des enfants du Canada : un profil de l'ICSl. Institut canadien de la santé infantile, 1994.

31. Santé Canada, Centres d’excellence pour le bien-être des enfants, février 1999, p. 8.

32. Report on Physical Activity and Recreation: Providing Opportunities for Children and Youth in Poverty de la Table ronde nationale sur les loisirs, Santé Canada et CISL, novembre 1998, p. 4.

33. Service Région d’Ottawa-Carleton, Service de la santé, Partir du bon pied, Ottawa, août 1999.

34. Région d’Ottawa-Carleton, Service de la santé, Child Poverty and Health: What Role for the Ottawa-Carleton Health Department, Ottawa, octobre 1997.

35. Campagne 2000, La pauvreté des enfants au Canada, 1997, p. 6.

36. Children’s Mental Health Ontario (Mai 2001). Evidence based practices for depression in children and adolescents. Toronto : www.cmho.org/pdf_files/MDD_W3_Full_Document.pdf.

All references for this section