Site Home   Le genre et la pauvreté       Introduction to Gender and Health   The Gender Lens Tool

Soins à domicile et soins continus au Canada

Les soins à domicile et les soins de longue durée sont des services de soins personnels et de soins de santé importants, surtout utilisés par les personnes âgées. Par conséquent, l’accès à de tels services est un aspect important pour de nombreux aînés canadiens. Cela est particulièrement vrai pour les femmes, qui sont beaucoup plus susceptibles d’avoir besoin de ces services durant leur vie, et pour les personnes à faible revenu, qui peuvent faire face à des obstacles au niveau de l’accès.

Tant les soins à domicile que les soins de longue durée sont considérés comme des « services complémentaires de santé » au Canada et sont, à ce titre, des services non assurés auxquels les règles de la Loi canadienne sur la santé ne s’appliquent pas. [15][12] C’est pourquoi les modalités de paiement pour les soins à domicile varient beaucoup, et qu’une variété d’organismes publics, à but lucratif et à but non lucratif offrent des soins à domicile au Canada. [14] En Ontario, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée fournit du financement pour les soins de longue durée, mais la partie restante est payée par le résident sous forme de quote-part. [16]

Soins à domicile

  • En 1994-1995, 522 900 Canadiens de plus de 18 ans ont reçu des soins à domicile. [17]

  • L’utilisation des soins à domicile est beaucoup plus grande chez les Canadiens âgés. Soixante-quatre pour cent (64 %) des personnes ayant reçu des soins à domicile avaient plus de 65 ans et 22 % des Canadiens de plus de 80 ans reçoivent de tels soins. [17]

  • Comme 93 % des Canadiens de plus de 65 ans vivent dans leur maison [18], les soins à domicile sont un facteur important qui les aide à demeurer dans leur demeure.

  • Les services les plus fréquemment reçus sont les services infirmiers et de travaux ménagers, suivis par la préparation des repas, les soins personnels et les emplettes. [14]

  • Deux tiers des récipiendaires de soins à domicile sont des femmes, ce qui indique le lien entre le fait d’être une femme, d’avoir besoin d’aide dans les activités de la vie quotidienne, de vivre plus longtemps et d’avoir une condition chronique. [17]

  • Les récipiendaires de soins à domicile sont aussi plus susceptibles de vivre seuls. [14]

Les quotes-parts pour les soins personnels et les services ménagers à domicile varient aux différents endroits du pays. Dans certaines provinces, comme l’Ontario et le Manitoba, il n’y a pas de quotes-parts. Par contre, en Alberta, des frais de 5 $ de l’heure sont exigés pour le soutien à domicile autre que les soins personnels. [14] Au Nouveau-Brunswick, la famille est entièrement responsable du coût des soins à domicile et la contribution du gouvernement dépend du besoin financier. [14]

Au Canada, il y a une relation inverse entre le revenu et la réception de services de soins à domicile publics. [17] Même quand l’on tient compte de l’état de santé, du tabagisme et de la présence de nombreuses conditions chroniques, les soins à domicile publics sont utilisés 1,6 fois plus par les aînés à faible revenu que par ceux ayant un revenu supérieur. [17] L’explication la plus probable de cette différence est que les personnes ayant un revenu supérieur paient pour des services de soins à domicile privés. Cette situation représente une pression financière même pour ceux qui peuvent se permettre de payer des services privés. Les citations suivantes viennent d’entrevues avec des personnes âgées de la Colombie-Britannique qui ont obtenu leur congé des programmes de soins à domicile financés par la province. [19]

« Cela a entraîné un fardeau financier. Avant, je payais des services privés, mais je n’y arrivais plus parce que c’était trop cher. »

« Comme j’ai un peu d’argent, je me suis payé de l’aide, mais je ne sais pas durant combien de temps je serai en mesure de le faire, puisque mon loyer vient de monter à plus de 900 $ par mois. »

Les services de soins à domicile publics sont souvent limités en termes de quantité de services fournis. [18] Une enquête menée auprès d’un peu moins de 300 organismes fournissant des soins à domicile au Canada a indiqué que le financement, les ressources humaines et la coordination avec d’autres parties du système de soins de santé sont les principaux problèmes provinciaux en matière de soins à domicile. [14] Peut-être à cause des lacunes dans ces secteurs, 56 % ont qualifié les services de soins à domicile financés par l’État qu’ils dispensaient comme étant corrects ou mauvais. [14] En plus des préoccupations face à la qualité des soins à domicile publics, plus de la moitié des Canadiens qui ont besoin d’aide avec les activités de la vie quotidienne ne reçoivent aucun service de soins à domicile (plus de 136 000 personnes). [17]

 

1.

Examinez l’information ci-dessus. De quelles façons l’expérience de l’accès et de la réception de soins à domicile est-elle différente pour les aînés (et leur famille) qui ont et qui n’ont pas suffisamment de ressources financières?

2.

Quelles répercussions cela peut-il avoir sur la qualité de vie des aînés à faible revenu et sur leur capacité de rester dans leur demeure?

**Veuillez noter que le but n’est pas ici de critiquer l’état des soins à domicile au Canada. Le but est plutôt de faire ressortir certaines réalités pertinentes des services de soins à domicile canadiens et leurs répercussions sur les Canadiens qui ont des moyens financiers limités.

_________________________________

12. Leonard, BJN, Chi-Wai Yeung, J, Editors. The Toronto Notes 2005.Toronto, Toronto Notes Medical Publishing, 2005.

14. Parent, K, Anderson, M. CARP's report on home care in Canada 2001: Home care by default not by design. Disponible au www.carp.ca/article_display.cfm?documentId=1561 www.50plus.com/carp/files/CARP%20REPORT.pdf. Accès en août 2005.

15. Association canadienne des soins et services à domicile. www.cdnhomecare.ca/ Accès en septembre 2008

16. Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario. Soins aux aînés : Maisons de soins de longue durée. Disponible au www.health.gov.on.ca/french/publicf/programf/ltcf/15_facilitiesf.html. Accès en août 2005.

17. Wilkins, K, Park, E. Les soins à domicile au Canada. Rapports sur la santé (Statistique Canada, Catalogue 82-003) 1998;10:29-38.

18. Forbes, DA, Janzen, BL. Comparison of rural and urban users and non-users of home care in Canada. Journal canadien de la médecine rurale. 2004;9:227-35.

19. Livadiotakis, G, Gutman, G, Hollander, MJ. Rationing home care services: How discharged seniors cope. Home Care Services Quarterly 2003;22:31-42.

All references for this section